Profitez de l’énergie du printemps pour stimuler votre foie

En médecine chinoise chaque saison est porteuse d’une énergie spécifique. Son principe est basé sur la théorie des 5 mouvements : Eau, Bois, Feu, Terre et Métal. Chacun de ces éléments est en relation avec une saison, avec des organes spécifiques (qui vont être à renforcer ou pas) et avec des émotions qui sont sollicitées lors de cette saison :

Le bois correspond au foie et sa saison est le printemps

Le feu correspond au cœur et sa saison est l’été

Le métal correspond au poumon et sa saison est l’automne

L’eau correspond au rein et sa saison est l’hiver

La terre correspond à la rate et à l’intersaison

Saisons Images - Téléchargez des images gratuites - Pixabay

Chaque saison démarre un cycle énergétique qui lie les organes entre eux.

Le cycle démarre avec le foie, l’élément du printemps. Le foie transmet ensuite son énergie au cœur, associé à l’été. Puis le cœur transmet son énergie à la rate (pendant l’été indien) qui la transmet au poumon en automne, qui la transmet enfin au rein quand l’hiver arrive…


Lorsque ce cycle se déroule sans encombre, l’énergie circule et recharge notre organisme. Mais il suffit qu’un organe s’affaiblisse pour que la circulation de l’énergie soit bloquée. La relation entre le flux d’énergie et les saisons est donc l’une des clés de la médecine chinoise.

Spring finally - Le printemps enfin | Tussilago farfara (Ast… | Flickr

Le printemps, saison du Bois et du foie

Après l’hiver, qui invite à la réceptivité, à l’introspection et à la lenteur (énergie yin), la venue du printemps permet la remise en marche, la croissance et l’expansion (énergie yang). Dans la nature, on constate que les plantes sortent de terre, que les arbres bourgeonnent. Dans notre corps, l’énergie Bois nourrit les méridiens liés au foie et à la vésicule biliaire.

Le foie est représenté comme le chef des armées. Il doit être clairvoyant pour organiser, projeter, et permettre à la vésicule biliaire de prendre les bonnes décisions. Il régit notre capacité à nous défendre ; c’est notre bouclier. C’est là que les médecines chinoise et occidentale se rejoignent, car toutes deux considèrent que le foie joue un rôle important pour le système immunitaire et le système hormonal. Les méridiens du foie et de la vésicule biliaire passent par les organes génitaux (ovaires et testicules), ce qui leur confère un rôle important en cas d’infertilité, de troubles sexuels, menstruels, ou au moment de la ménopause.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-1-1024x768.png.

Lorsque l’énergie du Bois est trop faible, nous sommes comme un bateau sans vent dans les voiles ; nous manquons de moteur, d’impulsion. Si elle est excessive, nous pouvons subir des « tempêtes intérieures » déstabilisantes.

Troubles pouvant être associés à un déséquilibre de l’énergie foie et vésicule biliaire

Tendinites, sciatiques, crampes, douleurs musculaires

Problèmes oculaires ou visuels

Migraines

Allergies printanières


Problèmes hormonaux (ménopause, cycle menstruel…)

Insomnies avec un réveil vers 3 h du matin

Certains problèmes de peau comme l’acné, les démangeaisons ou l’eczéma


Troubles de l’immunité

L’émotion du Bois

Le bois est associé à la colère.  La montée d’énergie printanière peut déclencher, chez certains, des colères ou de l’agacement. Comme toutes les émotions, la colère n’a rien de négatif en elle- même, il faut la voir aussi comme moteur de nos changements.

Émotions Smileys Sentiments - Images vectorielles gratuites sur Pixabay

Bien sûr, hors de contrôle et sans possibilité de s’exprimer, la colère est un petit monstre qui nous ronge de l’intérieur et qui nous détruit à petit feu.

Une colère trop intense ou trop fréquente peut être la cause ou la conséquence d’un déséquilibre énergétique du Bois, ce qui risque de faire apparaître des symptômes liés à ce déséquilibre. Canalisez plutôt cette plénitude d’énergie vers la mise en place de projets et la prise de décisions. Car la colère est souvent le signe que quelque chose doit changer.

Une des vertus du Bois est de pouvoir se tordre et se redresser pour croître vers la lumière. Cette énergie nous offre une grande capacité d’adaptation, au prix de quelques contorsions. Elle nous invite à cultiver la bienveillance.

Les expressions qui parlent de votre foie

En médecine chinoise, la couleur verte, les yeux, les ongles, les nerfs, les tendons et les muscles sont sous la gouvernance du Bois, et donc en lien avec le foie. Ces liens se retrouvent dans de nombreuses expressions populaires qui illustrent un déséquilibre du foie comme : être vert de rage – avoir les nerfs à vif – être tendu – se faire de la bile – avoir les yeux injectés de sang se ronger les ongles.

Comment vous accorder avec la vibration du printemps

Vous l’aurez compris, la saison du Bois est aussi le moment de prendre des décisions et de bonnes résolutions. Voici quelques recommandations que vous pouvez suivre au quotidien.

Image libre: route forestière, silhouette, lever du soleil, arbre, bois,  paysage, route, brouillard, aube, brume, nature

Levez-vous tôt et sortez de chez vous

Au printemps, l’énergie est plus grande le matin. Contrairement à l’hiver, où il est conseillé de faire de longues nuits et de rester au chaud, il est bon au printemps de se lever tôt et d’aller à l’extérieur, par exemple pour observer la nature s’éveiller.

Marchez

La marche prolongée nourrit l’énergie du foie. Allez marcher dans la nature, de préférence le matin ; évitez les transports, faites un maximum de trajets à pied. Accompagnez cet exercice de quelques étirements et assouplissements. Cela fortifie les muscles et les tendons (associés au Bois), et active la circulation du sang, ce qui favorise l’évacuation des toxines accumulées pendant l’hiver.

Protégez-vous du vent

Les excès de vent sont néfastes à l’énergie du Bois. Pour éviter les perturbations, protégez-vous des courants d’air et de la climatisation en couvrant votre nuque, en particulier aux principaux points de pénétration du vent dans le corps : les 20 VB, qui sont également appelés « étangs du vent » (cf. ci-dessous). Vous pouvez masser et chauffer ces points lorsque vous avez pris froid suite à des courants d’air, ou pour soulager les tensions musculaires, les torticolis et les migraines passagères.

Faites de beaux rêves

Dans la pensée chinoise, chaque organe possède une « entité », un « esprit vital » (jingshen). Celle du foie est le hun, que l’on pourrait traduire par « âme ». Son rôle est de sortir du corps pour aller quérir les rêves lorsque nous dormons. Le printemps invite donc au rêve, au fantasme… Pour favoriser les rêves, évitez les repas trop copieux le soir (viande, alcool, graisses, sucres rapides) ou les drogues, car ils alourdissent le hun. Mangez léger pour que l’énergie de votre foie soit optimale. C’est la condition pour des rêves sereins et clairs.

Changez votre façon de manger

Augmentez votre consommation de fruits et de légumes frais de saison. Consommez-les crus, en salade, en jus grâce à un extracteur, ou bien légèrement cuits, encore croquants. Pour cela, vous pouvez adopter une cuisson douce à la vapeur, car celle-ci conserve les vitamines et correspond à la montée du yang printanier. Pensez également aux graines germées, qui possèdent cette qualité de croissance, et aux aliments lactofermentés, dont la saveur acide stimule le foie. Enfin, le foie étant le filtre du sang, évitez tous les produits qui le surchargent en toxines : alcool, drogues, tabac, café au lait, chocolat, …

La plante du printemps utile à tous : le pissenlit (Taraxacum of cinalis)

Les principes amers que renferme le pissenlit nous intéressent sur le plan énergétique, car l’amertume est la saveur du Feu. En médecine chinoise, on dit que la saveur amère purge, draine et évacue la chaleur. Le pissenlit favorise le drainage et l’élimination des toxines. Il stimule en douceur la sécrétion de bile et favorise son évacuation par la vésicule biliaire vers les intestins. Il accroît également la sécrétion d’urine (diurétique).

Consommez ses feuilles dans vos salades

Cueillez les jeunes feuilles tendres (très riches en vitamine C) et les fleurs ouvertes ou encore en bouton. Choisissez un lieu de cueillette exempt de pollution ou d’urine d’animal, et rincez-les par précaution au vinaigre blanc. Vous pouvez les consommer crues pour agrémenter vos salades.

Infusez ses feuilles séchées

L’avantage d’une infusion est que vous pourrez plus facilement suivre une cure prolongée. Mode d’emploi : mettez 25 g de feuilles séchées par litre d’eau. Chauffez jusqu’au frémissement. Coupez le feu, puis laissez infuser 10 minutes. Buvez un petit verre chaque matin à jeun pendant 2 à 3 semaines.

File:AaCruePissenlit par la racine.jpg - Wikimedia Commons

Racines en décoction

La racine de pissenlit apporte un effet drainant plus intense que la feuille. Pour profiter de ses vertus, faites macérer 30 g/l de morceaux de racine séchée pendant deux heures. Ensuite, faites bouillir 5 min, puis buvez-en jusqu’à 3 tasses par jour. Suivez une cure pendant 2 à 3 semaines. Les vertus drainantes du pissenlit restant douces, il convient généralement à la plupart des profils.

Et n’oublions pas un geste simple et efficace : poser une bouillotte tiède sur la zone du foie après les repas durant quarante minute environ. Comme ce dernier fonctionne entre 39 et 41° C, un petit coup de chaleur est souvent le bienvenu.

Source : Solutions naturopathie février 2019