Le système immunitaire (2ème partie)

( Lire la 1ère partie sur le système immunitaire )

Quels sont les perturbateurs du système immunitaire ?

L’hérédité

Alimentation déséquilibrée, carences

Flore intestinale déficiente

Mauvaise hygiène de vie, tabagisme, pesticides, pollutions, …

Maladies inflammatoires chroniques

Troubles de la circulation sanguine et lymphatique

Problèmes psycho-émotionnels : stress, anxiété, manque de sommeil

Quels sont les signes d’une faiblesse immunitaire ?

Une fatigue persistante : stress chronique, manque de sommeil, manque d’entrain, déprime

Une sensibilité accrue aux infections : rhumes et problèmes ORL à répétitions, infections urinaires à répétition, herpès, inflammation, …

Des blessures longues à cicatriser ou à guérir

Booster son système immunitaire

Il n’existe pas un remède pour améliorer le système immunitaire, mais c’est plutôt un ensemble de facteurs interdépendants : alimentation, repos, sommeil, gestion du stress, activité, physique, relations humaines, …

En naturopathie, la première chose qu’on viendra changer c’est l’alimentation ! Les aliments sont notre carburant, il est donc évident que c’est par là qu’on effectuera les premiers changements. Alors le cassoulet et la raclette avec modération…

Conseils naturopathiques :

Augmenter la part de légumes et de fruits frais (de saison et biologiques)

Favoriser les apports en légumineuses, céréales semi-complètes ou complètes

Préférez les viandes blanches ou les petits poissons tels que les sardines, maquereaux, anchois, harengs… riches en vitamine D, ils activent les globules blancs nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes

Utilisez des huiles vierges de première pression à froid, et veillez au bon rapport oméga 3/6/9

Protégez la flore intestinale par l’apport d’aliment riches en prébiotiques (ail, oignon, banane, artichaut, …) et probiotiques (kéfir, légumes lacto-fermentés, choucroute, levure de bière, …)

Pensez aux graines germées riches en vitamines et minéraux

Boire suffisamment et en dehors des repas

Veillez à bien mastiquer et prenez votre repas dans le calme

Réduire les apports en aliments riches en sucre (sodas, sucres raffinés et ou cachées, l’alimentation industrielle, …)

Limitez les sauces, plats en sauce, fast-foods, charcuteries, viandes rouges, produits laitiers

Réduire sa consommation de café, thé, alcool

Limiter le stress

Le système immunitaire est en étroite relation avec notre psychisme et notre comportement face à l’adversité de la vie. Le stress entraine une baisse importante de l’immunité. Les chocs émotionnels, les conflits relationnels vont altérer le fonctionnement de notre immunité. Accordez-vous des pauses détente, relaxez-vous, ayez des pensées positives !

Dormez plus

Quatre heures de sommeil en moins baissent de 30% l’activité de notre système immunitaire. Le manque de sommeil empêche l’organisme de se réparer.

Bougez

L’activité physique régulière diminue la tension nerveuse, éloigne le stress et lutte contre les états dépressifs, autant de situations connues pour épuiser nos défenses immunitaires. Généralement après une séance de sport on dort mieux.

Renforcer la flore intestinale

Le microbiote représenterait 70% de l’efficacité du système immunitaire. Un transit perturbé est le signe que la barrière intestinale est fragilisée. Les probiotiques agissent sur le système immunitaire, et des cures régulières permettent de renforcer la flore intestinale, véritable barrière contre les virus et les bactéries.

Remonter et renforcer le terrain

Si le corps a besoin d’un coup de pouce extérieur, il est possible d’avoir recours à diverses supplémentations naturelles comme des vitamines, des minéraux, des extraits de plantes, permettant de renforcer le système immunitaire. N’hésitez pas à consulter votre naturopathe qui sera à même de vous conseiller.